destinée
étymologie
(vers 1131) De destiner.

nom

SingulierPluriel
destinéedestinées

destinée \dɛs.ti.ne\ féminin

  1. Destin particulier d’une personne ou d’une chose.
    • Il fera certainement de bons ouvrages, moyennant quoi il mourra de faim, sera honni et persécuté ; mais il faut que chacun remplisse sa destinée. {{source|
    • Ah ! s’écria le général, pourquoi faut-il que je te retrouve ainsi, mon Hélène, toi que j’ai tant pleurée ! Je devrai donc gémir encore sur ta destinée. (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Mais les hommes n’échappent pas à leur destinée, et la mienne consiste à gagner deux mille francs. Je ne suis point né pour acquérir de la fortune, et je m’en consolais, jadis, en me disant que chacun, sur la terre, est payé selon ses mérites. (Octave Mirbeau, Lettres de ma chaumière : La Tête coupée, A. Laurent, 1886)
  2. (Par extension) Puissance suprême qui règle le cours des choses.
    • Se soumettre à la destinée.
  3. (Poésie) Vie, existence.
    • Finir sa destinée.
    • Trancher la destinée de quelqu’un.
synonymes
traductions
traductions
traductions
traductions
forme fléchie

destinée \dɛs.ti.ne\

  1. Participe passé féminin singulier de destiner.
    • En 1957, en avant-propos à la dernière édition de leur grammaire grecque (destinée à l’enseignement du grec classique), MM. Allard et Feuillâtre notaient tout l’intérêt qu’il y a à présenter une grammaire adaptée à l’esprit de la linguistique moderne, rédigée dans un langage simple, avec ordre et clarté, presque comme si le grec ancien était encore une langue vivante. (Maurice Carrez, Grammaire grecque du Nouveau Testament, 2009)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.028
Dictionnaire Français