deviser
étymologie
(verbe 1) Du bas latin devisare, issu par dissimulation des \i\ de divisare fréquentatif de dividerediviser, partager, répartir ») fait sur son supin divisum. Pour le lien sémantique entre « couper, diviser » et « parler, deviser » voir tailler le bout de gras, tailler une bavette.
(verbe 2) dénominal#fr|Dénominal de devis#fr|devis.

verbe

deviser \də.vi.ze\ intransitif conjugaison

  1. Converser familièrement.
    • Il se tut. Les autres devisaient toujours paisiblement. Il répéta sa question. Ils s’obstinaient à ne point faire la moindre attention à lui. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 352 de l’éd. de 1921)
    • Nous passons ainsi une couple d'heures à deviser à l'ombre du saint marabout. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 124)
    • La discussion ne paraissant point épuisée, ils continuèrent, dans le crépuscule qui tombait, à marcher en devisant, l’un le pot à la main, l’autre son parapluie sous le bras… (Louis Pergaud, La Disparition mystérieuse, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Nous voici devisant avec des Montalbanais de toutes sortes, gens fins et subtils, très avertis du fléau dont nous recherchons les causes. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • La solution se trouve dans les jardins disséminés çà et là. Beaucoup d’habitants y passent une partie de la journée, devisant joyeusement de parcelle à parcelle en plantant des salades. (Michel Eltchaninoff, « Carnet de la drôle de guerre », dans la newsletter du 21 mars 2020 de Philosophie Magazine.)

traductions
verbe

deviser \də.vi.ze\ transitif conjugaison

  1. Réaliser un devis pour un prospect ou client.
    • Il fait réaliser les coûts de fabrication estimés, permettant au service commercial de deviser le projet pour le client ; (site cadres.apec.fr)
    • Le tunnel du Saint-Gothard coûtera au final 12,2 milliards de francs, soit environ 5 milliards de plus que devisé. (Le tunnel du Gothard en chiffres et en dates, RTS info (http:/ /www.rts.ch), le 16 novembre 2010)
    • L’ensemble des travaux archéologiques a été devisé à près de huit millions de francs. (Agathe Seppey, « Archéologie : une habitation humaine du 4e millénaire avant notre ère découverte à Naters ↗ », article publié sur www.lenouvelliste.ch le 8 avril 2020 ; consulté le jour même)
synonymes


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.052
Dictionnaire Français