diamant
étymologie
Du latin adamas qui donne régulièrement aimant ; via le bas latin diamas, diamants ; plus avant, du grec ancien ἀδάμας.
Godefroy a diamande en ancien français et le mot est écrit pierre d'aïment dans Le Roman de la Rose ; il n’est pas impossible que l’ancien français (et avant lui, le bas latin) a procédé à l’agglutination de l’article démonstratif d’ avec aimant. Voir pierre dure.

nom

SingulierPluriel
diamantdiamants

diamant \dja.mɑ̃\ masculin

  1. (Minéralogie) Pierre précieuse faite de carbone pur cristallisé, la plus brillante et la plus dure de toutes.
    • Ce premier mémoire est terminé par des rapprochemens très-ingénieux, qui résultent de la comparaison de la plombagine, de l’anthracite, du charbon et du diamant. (Extrait de plusieurs Mémoires sur le Diamant; par M. Louis-Bernard Guyton-de-Morveau, dans la Correspondance sur l’École impériale Polytechnique, vol. 2 (janvier 1809-janvier 1813), Veuve Courcier, Paris, 1814, page 458)
    • Et elle glissa dans son corsage, tout raide de broderies et de diamants, cette lettre qui sortait du pourpoint du jeune homme. (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre V)
    • Louis XVI […] fit son entrée […] revêtu du grand manteau royal et portant un chapeau à plumes, dont la ganse étincelait de diamants. (Alfred Barbou ↗, Les Trois Républiques françaises ↗, A. Duquesne, 1879)
    • Nous sommes donc revenus à Kimberley fiers comme Artaban, avec un magnifique échantillonnage de diamants que nous comptions faire expertiser. (Agatha Christie, L’Homme au complet marron, 1924, Librairie des Champs Élysée, 1930, nouvelle traduction révisée de Sylvie Durastanti, Éditions Le Masque, 2013)
    1. (Par métonymie) Outil ou dispositif muni d’un diamant.
      1. Outil de vitrier, de miroitier, etc., qui consiste en une pointe de diamant fixée à un manche et qui sert à couper le verre et les glaces.
        • Sur une glace, ils tracent des traits au diamant, collodionnent la face ainsi gravée et, après sensibilisation, exposent à la lumière par le revers de la plaque. (Bulletin de la Société française de photographie, Paris, 1872, vol. 18–21, page 17)
      2. Pointe d’un tourne-disque.
        • Je sortis de sa pochette un de mes 33 tours préférés, l’installai sur le plateau du tourne-disque, tirai le bras vers la droite pour actionner le moteur, et posai délicatement le diamant sur le bord du sillon. (Mohamed Fellag, « Un coing en hiver », dans Le Dernier Chameau et autres histoires, 2004, page 20)
    2. Par métaphore et au figuré :
      1. Symbole de la dureté.
        • Vos ongles de tigre et de femme n'ont pas de prise sur ce cœur de diamant. (George Sand, Lélia, 1833)
      2. Symbole de la pureté cristalline.
        • Avoir une voix de diamant.
      3. Symbole de la préciosité, perle, trésor.
        • Le château d’Azay, diamant taillé à facettes, serti par l’Indre, monté sur des pilotis. (Honoré de Balzac, Le Lys dans la vallée, 1836)
      4. Petit format de livre très élégant.
        • Édition diamant.
        • Avec l’aide de mon dictionnaire diamant, je parvins à soutenir une conversation fort passable pour un étranger. (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
      5. Symbole de la durabilité, de la pérennité.
        • Les noces de diamant : Anniversaire célébrant la soixantième année de vie commune.
  2. Oiseau, passereau de la famille des estrildidés, diamant mandarin, diamant modeste, etc.
  3. (astronomie) Point lumineux visible parfois juste avant la totalité d’une éclipse solaire et dû au relief lunaire.
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.027
Dictionnaire Français