didascalie
étymologie
Emprunt au grec ancien διδασκαλία.

nom

SingulierPluriel
didascaliedidascalies

didascalie \di.da.ska.li\ féminin

  1. (Antiquité grecque) Instruction que le poète dramatique donnait aux acteurs sur la manière dont ils devaient jouer ses pièces.
  2. (Par extension) Documents grecs sur les pièces jouées, l’époque de leur représentation, etc.
  3. (Théâtre) Courte notice placée en tête des pièces de théâtre.
    • Alfred Jarry écrit cette didascalie pour Ubu : « L’histoire se passe en Pologne, c’est-à-dire nulle part. » (Amélie Nothomb, Attentat, Albin Michel, Paris, 1997 ↗, p. 162)
  4. (Théâtre) Dans les dialogues d’une pièce de théâtre ou d’un film, notes de l’auteur ne faisant pas partie de ce dialogue, donnant aux acteurs et aux metteurs en scène des indications sur le jeu, les personnages, les déplacements.
    • Le texte de cette pièce contient beaucoup de didascalies.
    • Désiré Reniflard, régisseur et souffleur, accessoiriste et figurant, qui accompagne et guide les personnages en prononçant les didascalies à voix haute. Trouvaille irrésistible.(Jean-Claude Raspiengeas, Une cavalcade hispanique à huis clos, Journal La Croix, Éditorial du 13 octobre 2014)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.006
Dictionnaire Français