diffraction
étymologie
Du latin diffractus avec le suffixe -ion.

nom

SingulierPluriel
diffractiondiffractions

diffraction \di.fʁak.sjɔ̃\ féminin

  1. Déviation d’une onde, d’un faisceau de corpuscules.
    • (en parlant du son) contourner les obstacles par diffraction.
  2. (opti) Inflexion que subissent les rayons lumineux.
    • Notons enfin qu'il ne faut pas compter sur une diaphragmation excessive pour augmenter la netteté de l'image : la diffraction par les ouvertures très étroites gêne en effet le stigmatisme : en fait on ne descend guère, pour n'importe quel format, au dessous de l'ouverture F/45. (Agenda Lumière 1930, Paris : Société Lumière & librairie Gauthier-Villars, page 120)
    • À cause de la diffraction, on ne peut pas diaphragmer notablement un objectif formant ses images sur un petit capteur. (René Bouillot & ‎Gérard Galès, Cours de vidéo : Matériels, tournage et prise de vues, post-production, Dunod, 2008, 2e éd. : 2011, page 163)
    • Katz (Katz, 1925) visualisa par diffraction X un pic caractéristique de l’arrangement cristallin. (Vincent Honorat, Analyse thermomécanique par mesure des champs élastomères, thèse de doctorat, Université de Montpellier II, janvier 2006, page 48)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.020
Dictionnaire Français