diffusion
étymologie
Du latin diffusio (« action de répandre ») de diffundere (« répandre, dilater, épanouir, égayer »), composé de dis- et fundere (« verser, répandre, jeter, fondre, déployer, étendre, disperser »).

nom

SingulierPluriel
diffusiondiffusions

diffusion \di.fy.zjɔ̃\ féminin

  1. Action de répandre dans tous les sens.
    • Eh! bien, ne reculant devant aucune tâche si fastidieuse fût-elle, ils pourvoiront, d’eux-mêmes, à la diffusion de ces ouvrages, en s’en faisant les traducteurs. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • La ferme-école du Petit-Chêne, créée en 1849 à Mazières-en-Gâtine, joua un rôle important auprès des Gâtineaux dans la diffusion de ces techniques nouvelles. (Gilles Bernard, Les Deux-Sèvres aujourd’hui : étude géographique, éd. Bordessoules, 1980, p. 251)
    • Une bâche de 1000 m² qui la recouvre et un dispositif d’aspersion de gouttes d’eau contribuent à éviter les projections alentour et à limiter la diffusion des poussières. (Vincent Charbonnier, « La Déconstruction inédite d’une tour lyonnaise », dans L’Usine nouvelle, 22 mars 2012, page 24)
  2. (physique) Pénétration ou migration d'espèces chimiques dans un milieu liquide ou gazeux.
    • Dans les sucreries, le jus de la betterave se mêle à l’eau par diffusion.
  3. (physique) Action de se répandre ou état de ce qui est répandu en parlant des gaz, de la chaleur, de la lumière, du son.
  4. (physique) Propagation des ondes (notamment de la lumière) lorsque celles-ci rencontrent un obstacle.
    • Diffusion des ondes.
  5. (Thermophysique) Conduction thermique entre deux régions d’un même milieu ou entre deux milieux en contact sans déplacement appréciable de matière.
  6. (Figuré) Caractère d'un style qui manque de concision, où les idées sont diffuses.
    • Certains styles manquent d'éloquence à cause de ce malheureux défaut de diffusion. Les mêmes choses seraient saisissantes si elles étaient ramassées. (Antoine Albalat, L'art d'écrire enseigné en vingt leçons (sixième leçon), 1899)
  7. (physique) Processus dans lequel un changement de direction et d’énergie d’une particule incidente ou d’un rayonnement incident est provoqué par une collision avec une autre particule ou un système de particules.
  8. (Économie) (marketing) Distribution.
    • […] tandis qu’au contraire, favorisés par la diffusion et le prix de vente de leur liquide, les « pinardiers » richissimes, groupés en syndicats très influents, peuvent, si bon leur semble satisfaire tous leurs caprices. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Au surplus […] Hitler n’est pas un homme d’argent ; il n’a pas écrit son livre pour battre monnaie. S’il s’oppose à sa diffusion en France, c’est qu’il y voit des inconvénients pour sa politique. (Avertissement des éditeurs, dans Adolf Hitler, Mon combat, Nouvelles éditions latines, 1934)
    • L’importance de la diffusion à Paris explique en partie la faiblesse des invendus, qui atteignent environ 20-22 % des exemplaires fournis aux NMPP, et par conséquent la facilité des réglages. (Patrick Eveno, Histoire du journal "Le Monde" : 1944-2004, Éditions Albin Michel, 2004, p. 254)
  9. (ellipse) Radiodiffusion d'une émission télévisuelle ou radiophonique, propagation.
    • La diffusion du programme télé a été interrompue par un incident technique.
  10. (composants) Opération qui consiste à doper un semiconducteur positivement ou négativement par exposition des tranches du semiconducteur à des gaz dopants à température élevée.
  11. (cartographie) Changement de répartition spatiale d'un rayonnement qui est dévié dans de multiples directions par une surface ou par un milieu.

traductions
traductions
traductions
traductions
traductions
traductions
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.029
Dictionnaire Français