disloquer
étymologie
(XVIe siècle) Du latin dislocare composé de dis- et locare.

verbe

disloquer \di.slɔ.ke\ transitif conjugaison (pronominal : se disloquer)

  1. Déplacer violemment une ou plusieurs parties d’un tout.
    • (pronominal)Les appareils s’élevaient assez bien et volaient pendant quelques kilomètres, mais ils reprenaient rarement terre sans qu’une partie quelconque se disloquât. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 17 de l’éd. de 1921)
    • (pronominal)En 1250, on voit encore les dominicains faire la chasse aux livres juifs. Tracasseries et saisies se multiplient. Aussi les écoles talmudiques se disloquent-elles. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Au fond, vers le Louvre, tout bouillonnait ; des flux énormes de foule, puis des reflux soudains ; des regards furieux ; des multitudes qui se disloquaient, se formaient en bandes d'où jaillissaient des vociférations qui crépitaient sur le murmure immense. (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
  2. (Figuré) (militaire) Séparer les différents corps d'une armée pour les répartir en plusieurs cantonnements ou garnisons.
    • (Par extension) Voilà notre organisation qui est toute disloquée par votre départ.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.009
Dictionnaire Français