dissonance
étymologie
Du latin dissonantia.

nom

SingulierPluriel
dissonancedissonances

dissonance \di.sɔ.nɑ̃s\ féminin

  1. (musique) Faux accord, relation d’un son à un autre avec lequel il n’est pas consonant.
    • La septième est une dissonance.
  2. (Figuré) Disparité de ton, de style, de comportement, etc.
    • Depuis sept ans, jamais il ne lui est échappé une parole, un sentiment, un geste, qui pussent produire une dissonance avec la divine harmonie de ses discours, de ses caresses et de son amour. (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Moi, mille fois plus petit que lui, ne puis-je avoir des dissonances de caractère qui rendent la vie déplaisante, et qui font de l’amitié le fardeau le plus difficile ? (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Sauver une dissonance, c’est la faire suivre d’un accord convenable qui empêche qu’elle ne blesse l’oreille.
    • Et tel est, jusqu'à maintenant tout au moins, le mode sur lequel a évolué le pays : celui de la dissonance, c'est-à-dire celui des proximités distantes, des interdépendances contraintes, des unions séparées, des dominations ambiguës, des offensives perdantes, des défaites victorieuses, des conflits inaboutis, des concordes litigieuses, des fidélités parjures, des révolutions tranquilles, des souverainetés-associations, et quoi encore? (Jocelyn Létourneau, « S'il te plaît, dessine-moi le passé de ton pays! », in Argument, vol. 19, n° 2, printemps-été 2017, p. 156)
synonymes antonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français