dock
étymologie
De l’anglais dock.

nom

SingulierPluriel
dockdocks

dock \dɔk\ masculin

  1. Vaste bassin entouré de quais, dans lequel entrent les vaisseaux pour déposer leurs cargaisons ou opérer leur chargement.
    • Leur forêt de mâts ne se montrait qu’en aval, dans une profonde entaille de la rive gauche, où la forêt semblait être plus épaisse encore. « Ce sont les docks, sans doute ?… dit P’tit-Bonhomme. (Jules Verne, P’tit Bonhomme, ch. 2-10, J. Hetzel et Cie, Paris, Illustrations par Léon Benett, 1891)
  2. (Surtout au pluriel) Quelqu’un des magasins qui bordent ce bassin et qui servent d’entrepôts aux marchandises débarquées ; et, par une extension nouvelle, entrepôts ordinaires sans bassin.
    • L’Écosse l’attendait bouche bée. Il arriva à Glasgow vers une heure, et l’on raconte que le travail ne fut pas repris avant deux heures et demie dans les docks et les manufactures de cette ruche industrielle. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 30 de l’éd. de 1921)
  3. (info) Élément d’interface graphique permettant un accès rapide à des applications et fichiers.
    • Cairo Dock est un menu qui se présente sous la forme d’un dock semblable à celui qu’on retrouve sous Mac et qui devient à l’usage, très vite indispensable. (Korben [Manuel Dorne], Un menu dock absolument fantastique pour Linux, korben.info, 17 décembre 2012)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français