doléance
étymologie
Du latin doleresouffrir »).

nom

SingulierPluriel
doléancedoléances

doléance \dɔ.le.ɑ̃s\ féminin

  1. (rare) État de souffrance qui rend dolent.
    • En voyant que son pénitent en revenait toujours à la honte de son inertie et à cet état de comateuse doléance dans lequel le plongeait la transe du Sacrement, le vieux prêtre lui dit : […]. (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
  2. (surtout au pluriel) Plainte pour réclamer, récriminer.
    • Elle recommença ses doléances, elle se mit à geindre de plus belle sur le manque de fortune qui la faisait échouer au port. (Émile Zola, La Fortune des Rougon, 1870)
    • Puis il fallut écouter les compliments des paysans et leurs doléances enveloppées dans des protestations de respect. (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", 1940)
  3. (Au pluriel) (France) (histoire) Demandes ou représentations contenues dans les cahiers des états généraux ou provinciaux, pour demander le redressement de quelque grief, la diminution ou la suppression d’un impôt, etc.
    • Cahiers de doléances.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.008
Dictionnaire Français