doré
étymologie
voir dorer.

adjectif

SingulierPluriel
Masculindoré
\dɔ.ʁe\
dorés
\dɔ.ʁe\
Féminindorée
\dɔ.ʁe\
dorées
\dɔ.ʁe\

doré \dɔ.ʁe\

  1. Qualifie les choses qui sont d’un jaune brillant, rappelant l’éclat de l’or.
    • Marguerite tira alors de son aumônière une petite clef dorée, ouvrit la porte du cabinet et montra du doigt le jeune homme à sa suivante. (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre X)
    • Nous laisserons de côté l’Asphodeline lutea, le vulgaire Bâton de Jacob, qui rehausse les vieux jardins, qu'il orne de ses longues inflorescences dorées, […]. (Jardins de France, Société nationale d'horticulture de France, 1898, p.409)
    • Par un mystérieux tour de force, il avait réussi à se raser et à lisser ses cheveux dorés. Son visage était tout à fait séraphique. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 262 de l’éd. de 1921)
    • Elle est boisée tout autour, la boisure de la fenêtre est ornée d’une sculpture dorée. (Les Cahiers haut-marnais, n° 176 à 183, 1989, p. 22)
    • C'est un étalon barbe, pas grand, mais bien formé et bien musclé, un alezan étoile de blanc au front, dont la robe dorée, la queue et la crinière blondes, longues et fournies, reluisent au soleil. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 112)
  2. (Figuré) Qualifie un groupe de personnes à la richesse tapageuse.
    • Les blousons dorés, par opposition aux Blouson_noir_(sous-culture), d'origine plus populaire.
    • Mais pourquoi aussi la langue a-t-elle repoussé ce z si commode, si liant, si séduisant, [...] que la jeunesse dorée du Directoire a tenté en vain de faire passer dans le langage des salons ? (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Chansons et légendes du Valois, 1854)
  3. Qualifie une chose qui respecte la proportion du nombre d’or.
    • La façade du Parthénon s’inscrit dans un rectangle doré.
  4. (Œnologie) Couleur de la robe d’un vin blanc, indiquant une meilleure maturité que la couleur « légèrement doré » ; mais une maturité moindre qu’une robe de couleur « jaune paille ».
    • Cette robe légèrement dorée est le signe d’un vin bien évolué, vieux.

traductions
nom

SingulierPluriel
dorédorés

doré \dɔ.ʁe\ masculin

  1. (Canada) (zoologie) Espèce de poisson (Sander vitreus), grande perche d’Amérique du Nord vivant dans les grandes rivières ou les lacs).
synonymes
nom

SingulierPluriel
dorédorés

doré \dɔ.ʁe\ masculin

  1. (zoologie) Synonyme de grande tortue (papillon).

nom

SingulierPluriel
dorédorés

doré \dɔ.ʁe\ masculin

  1. (familier) Dorure.
    • Les lettres RF sont peintes en doré sur un fond tricolore ou parfois dorées, mais en relief ou en trompe-l’œil, sur un fond doré. (Quid ?, éd. Robert Laffont, 1993, page 690)
  2. Couleur évoquant l'or.
    • La tiédeur, le doré du jour, la paix, tout ce qui en avait fait sa gloire subsistait en traces légères malgré les ombres. (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 416)
forme fléchie

doré \dɔ.ʁe\

  1. Participe passé masculin singulier de dorer.

Doré
nom de famille

Doré \dɔ.ʁe\ masculin et féminin identiques

  1. Nom de famille.
  2. Doré (Gustave), 1832-1883, peintre, sculpteur, illustrateur et caricaturiste français.
    • Un manoir, sur l’autre rive, éclaboussé de lune, avant l’obscurité totale, eût tenté le burin de Gustave Doré lisant les Ballades de Robert Burns. (Maurice Dekobra, La Madone des sleepings, 1925, réédition Le Livre de Poche, page 230)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.048
Dictionnaire Français