dortoir
étymologie
Du latin dormitorium (voir aussi -oir).

nom

SingulierPluriel
dortoirdortoirs

dortoir \dɔʁ.twaʁ\ masculin

  1. (salles) Grande salle où l’on couche, garnie de plusieurs lits et qui se trouve dans les communautés religieuses, les maisons d’éducation ou dans certains hospices.
    • Ils arrivèrent à la salle qui servait de dortoir aux bandits, ils dormaient étendus çà et là. (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Et l'abat-jour du quinquet, accroché dans la muraille au-dessus de la tête d'Emma, éclairait tous ces tableaux du monde, qui passaient devant elle les uns après les autres, dans le silence du dortoir et au bruit lointain de quelque fiacre attardé qui roulait encore sur les boulevards. (Gustave Flaubert, Madame Bovary, 1857)
    • Le dortoir était une pièce au plafond bas, percée de petites fenêtres armées de barreaux. (Madeleine Mansiet-Berthaud, Wanda, Presses de la Cité, 2017, p. 43)
  2. (analogie) Regroupement d’animaux qui dorment ensemble.
    • Un dortoir d'étourneaux.

traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français