drap
étymologie
(1050) Du latin drappus « morceau d’étoffe » (VIe siècle, Vie de Césaire d’Arles ; Oribase), d’origine gauloise. A évincé linceul au sens de « drap de lit ».

nom

SingulierPluriel
drapdraps

drap \dʁa\ masculin

  1. Étoffe fine isolant le dormeur du matelas ou des couvertures. Ellipse de drap de linge, devenu désuet.
    • Drap uni.
    • Une paire de draps.
    • Ensuite elles prennent un drap, chacune des deux mains, ouvrent les bras tout grands et reculent de quelques pas. Silence. Elle se sont placées près de la fenêtre et leurs yeux vont d’un bord à l’autre de la toile, avec l’effroi d’y découvrir un accroc. Mais il n’y a rien. Ma mère a dit : « Bon », et elles sont revenues l’une vers l’autre, elles ont replié le drap. (Julien Green, Le voyageur sur la terre, 1927, Le Livre de Poche, pages 109-110)
    • Nous passons dans la chambre où le lit défait, tout chaud, tout parfumé, me tend pour ainsi dire les draps. (San-Antonio, Bas les pattes!, Éditions Fleuve noir, 1954, chap. XVI)
  2. (vieilli) Étoffe de laine.
    • Il était capable de porter une chemise en drap fin sur un pantalon gris et des richelieus et d'avoir l'air aussi viril qu'un épiscopalien, […]. (Nell Zink, Une comédie des erreurs, traduit de l'anglais (USA), Seuil, 2016, chap.1)
  3. (Par extension) Tissu.
    • Ce volume, petit in-32, semblable à un Annuaire du Bureau des Longitudes, est recouvert de drap pelucheux comme un bréviaire de chanoine, […]. (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. VI, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)

traductions
Drap
nom propre

Drap

  1. (Géographie) Commune française, située dans le département des Alpes-Maritimes.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français