eau-forte
étymologie
Calque du latin aqua fortis (« acide nitrique dilué à l’eau »).

nom


eau-forte \o.fɔʁt\ féminin

  1. Substance mordante, attaquant le métal, et en particulier le cuivre.
  2. (En particulier) (chimie) (arch) acide nitrique#fr|Acide nitrique.
  3. (Par métonymie) Un des plus importants procédés de la gravure en creux sur plaque métallique, généralement en cuivre, utilisant comme substance acide, de l’eau-forte.
    • […] mais on voyait assez clair pour découvrir, à l’horizon […] la ligne ocre des sables. Elle se silhouettait sur le ciel rose, avec une précision, une netteté de morsure à l’eau-forte […] (Francis Carco, Palace-Égypte, Éditions Albin Michel, Paris, 1933)
  4. (Par métonymie) Estampe obtenue par ce type de gravure.
    • Les eaux-fortes de Rembrandt.
    • Parmi tant de merveilleuses gravures, il y a en particulier une eau-forte qui représente, à ce qu’on suppose, le docteur Faust, et qu’il est impossible de contempler sans éblouissement. (Victor Hugo, Notre-Dame de Paris (roman)'', 1831)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.019
Dictionnaire Français