effaré
adjectif

SingulierPluriel
Masculineffaré
\e.fa.ʁe\
effarés
\e.fa.ʁe\
Féminineffarée
\e.fa.ʁe\
effarées
\e.fa.ʁe\

effaré

  1. Hagard, stupéfait.
    • Elle tenait par la main Pépé, et Jean la suivait, tous les trois brisés du voyage, effarés et perdus au milieu du vaste Paris, (...).(Émile Zola, Au Bonheur des Dames, 1883 - Éditions Gallimard, 1980, p. 29 ISBN 2070409309)
    • Ethel eut pour moi un regard effaré. (Amélie Nothomb, Attentat, Albin Michel, Paris, 1997 ↗, p. 143)
  2. (Héraldique) Se dit d'un cheval debout sur ses pattes arrières et battant l’air des antérieures. À rapprocher d’acculé, cabré, effarouché, effrayé, forcené et furieux.
    • Écartelé : au I, d’argent, au cheval effaré de sable ; au II, du quartier des Barons militaires de l’Empire ; au III, parti d’azur, à la ruche d’or et d’azur à la croix d’or ; au IV, d’argent, à trois merlettes de sable, qui est du Baron Rémy Joseph Isidore Exelmans voir illustration « cheval effaré »
forme fléchie

effaré \e.fa.ʁe\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe effarer.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français