effeuiller
étymologie
(vers 1300) De é- et feuille.

verbe

effeuiller \e.fœ.je\ ou \ɛ.fœ.je\ transitif conjugaison (pronominal : s’effeuiller)

  1. Dépouiller de ses feuilles.
    • Effeuiller une branche d’arbre. Dans certaines contrées, on effeuille la vigne lorsque le raisin est presque mûr.
    • Dans les châteaux et dans les musées, on retrouve encore l'esprit des peintres du Nord. Toujours des points de vue aux teintes roses ou bleuâtres dans le ciel, aux arbres à demi effeuillés [...]. (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Angélique, 1854)
  2. (Figuré) Dépouiller, retirer.
    • Le mariage effeuilla mes espérances une à une. (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Eh bien, mon cher monsieur, voilà quinze francs que nous allons être forcés d’effeuiller par la fenêtre. (Henry Murger, Scènes de la vie de bohème, 1848)
    • Est-ce que Telcide ne pleurerait plus que parce qu’elle aurait trop pleuré ? Si elle n’a plus d’illusions, n’est-ce pas parce qu’elle les a toutes effeuillées sur la tombe d’un amour ? (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 108.)
  3. (analogie) Détacher les pétales d’une fleur, les fleurs d’une inflorescence.
    • Ils plaignent la famille des oiseaux, la bergeronnette […], et le rouge-gorge dont la rose, ses amours, s’effeuille au vent. (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • Je rêve d´encore une amourette
      Je rêve d´encor m´enjuponner
      Encore une fois dire: "Je t´aime"
      Encore une fois perdre le nord
      En effeuillant le chrysanthème
      Qui est la marguerite des morts.
      (Georges Brassens, Le Testament, in Je me suis fait tout petit, 1956)
  4. (pronominal) Se dépouiller de ses feuilles.
  5. (pronominal) Se déshabiller devant des gens, faire du striptease.
    • « Il m’a indiqué qu’il faudrait que je porte une nuisette et que je fasse le genre de truc qu’on fait pour son petit copain », ajoute-t-elle. Avant, si le client le souhaite, de « s’effeuiller ». (« Une offre de strip-tease chez Pôle emploi » ↗, Le Figaro, 5 février 2010)
    • Dita Von Teese s’effeuille sur papier glacé (Paris-Match, 29 mai 2009)
    • Erykah Badu s’effeuille devant la caméra pour son nouveau clip et suscite la controverse. (Télémoustique, 31 mars 2010)
  6. (pronominal) (Figuré) Se révéler à la vue de tous.
    • L’art de Jim Shaw s’effeuille comme une stripteaseuse burlesque qui serait partie en mauvais trip. (« L’univers fourmillant de Jim Shaw effeuille les traumas de l’Amérique », Le Monde, 31 mai 2010)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.085
Dictionnaire Français