effigie
étymologie
Du latin effigia.

nom

SingulierPluriel
effigieeffigies

effigie \ɛ.fi.ʒi\ féminin

  1. Figure, représentation d’une personne sous une forme quelconque.
    • Les effigies qu’on publia de lui soulignaient d’abord une immense moustache noire et, en second lieu, derrière la moustache, un air farouchement irascible. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 34 de l’éd. de 1921)
    • Comme il fait bon marché des empereurs de Rome dont il manipule avec une familiarité déconcertante les effigies et la gloire, on serait tenté de plaindre Néron et Caligula d’être tombés en de pareilles mains, pour tout le reste si estimables. (Marcel Jouhandeau, Chaminadour, Gallimard, 1941 et 1953, collection Le Livre de Poche, page 225.)
    • La pratique de « l’effigie vivante » du roi en cire (mannequin de bois dont seules la tête, réalisée d’après le masque mortuaire du défunt, et les mains sont en cire) est un rituel funéraire soucieux de distinguer deux représentations du corps du roi : l'effigie funéraire couchée sur un lit ou un catafalque vide, et le cadavre royal dans la bière. (Maurice Godelier, Michel Panoff, La production du corps : approches anthropologiques et historiques, Taylor & Francis Group, 1998, page 352)
    • Sur les hauteurs dominant le fleuve, un métronome géant battait la mesure où s'élevait encore, quelques années auparavant, une statue déboulonnable à l’effigie du petit père des peuples. (Raphaël Péaud, Circus Aléa, Editions Le Manuscrit, 2005, page 380)
    • Glénat propose aux libraires des ramasse-monnaie à l’effigie de Titeuf. (Livres hebdo, 2008, n°715-718, page 80)
  2. (Spécialement) Figure représentée sur la face d'une monnaie ou d'une médaille.
    • Comme il avait payé son emplette avec une pièce de monnaie à l'effigie du duc Raymond de Toulouse, le doyen de Beaucaire le fit incarcérer, sous prétexte qu'il avait contrevenu à un édit royal interdisant l'emploi d'une monnaie autre que celle de Nimes. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
  3. (histoire) Tableau où le condamné, qui était en fuite, était représenté subissant la peine prononcée contre lui, et au bas duquel son nom et l’arrêt étaient écrits
    • Exécuter un criminel en effigie. — Exécution en effigie.

traductions
forme fléchie

effigie \ɛ.fi.ʒi\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe effigier.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe effigier.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe effigier.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe effigier.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe effigier.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.037
Dictionnaire Français