effondrement
étymologie
 Composé de effondrer et de -ment.

nom


effondrement \e.fɔ̃.dʁə.mɑ̃\ masculin

  1. Action d’effondrer ou de s’effondrer ou état d’une chose effondrée.
    • Bitche n'est plus qu'une vaste fournaise : le sifflement des obus, les craquements de l’incendie, l’effondrement des maisons, […], toutes les terreurs, tous les fracas emplissent l'air. (Général Ambert, Récits militaires : L'invasion (1870), Bloud & Barral, 1883, page 431)
    • Mais quand l'Église, profitant de l'effondrement de la puissance romaine et du désarroi provoqué à travers les Gaules par les invasions barbares, s'installa dans le pays sans que nul n'y prît garde, son premier soin fut de s'assurer de la possession des terres. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • L’effondrement de la civilisation scientifique était inconcevable pour ceux qui vécurent à cette époque, qui furent entraînés par la débâcle. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 393 de l’éd. de 1921)
    • Les griots de la nouvelle économie ont déchanté. La hausse continue des marchés boursiers a laissé place à un effondrement spectaculaire. (Pour un autre monde ; Un autre chemin, motion pour le congrès socialiste de Dijon du 16 au 18 mai 2003)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.007
Dictionnaire Français