embarbouiller
étymologie
(1530)  Composé de en- et de barbouiller.

verbe

embarbouiller \ɑ̃.baʁ.bu.je\ transitif ou pronominal conjugaison (pronominal : s’embarbouiller)

  1. (Suisse) barbouiller#fr|Barbouiller ; salir.
    • Arrivée dans la boutique, repérable à ses volets verts où, sur panneau émaillé, toute la famille Delespaul-Havez se délectait, se salissait, s’embarbouillait de coulées de chocolat fondu, Isabelle s’impatienta. (Raymonde Menuge-Wacrenier, Zabelle : femme de marin pêcheur, Éditions Cheminements, 2006, page 48)
  2. Devenir flou ou confus, embrouiller, brouiller.
    • Eh bian ! le vlà encore embarbouillé dans les épousailles. (Marivaux, L’Héritier de village)
    • Le nom même de Dieu, ce diable de vieux mot qui embarbouille l’esprit et nuit à sa clarté suprême, M. Louis-Auguste Martin ne l’a pas même écrit, par distraction, une seule fois. (Jules Amédée Barbey d’Aurevilly, Les Œuvres et les Hommes, 1re partie, Les Philosophes et les Écrivains religieux, Paris, Amyot, 1860, page 197)
    • Tout l’après-midi, les crêpes sautent, elle en offre aux clients du café les plus fidèles, j’ai les mains perlées de sucre et l’estomac embarbouillé, ce soir on ne soupera pas. (Annie Ernaux, La femme gelée, 1981, réédition Quarto Gallimard, page 334)
    • J’ai besoin qu’un acteur soit d’une grande vivacité, qu’on ne soit pas obligé de tout expliquer, qu’on ne s’embarbouille pas dans de faux problèmes psychologiques. (Josette Féral, Mise en scène et Jeu de l’acteur : Entretiens, t. 3, Voix de femmes, 1997, page 239)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.008
Dictionnaire Français