embarcadère
étymologie
De l’espagnol embarcadero.

nom

SingulierPluriel
embarcadèreembarcadères

embarcadère \ɑ̃.baʁ.ka.dɛʁ\ masculin

  1. (marine) Espèce de cale, de jetée qui, du rivage, s’avance un peu dans la mer, et qu’on nomme aussi débarcadère, parce qu’elle sert au débarquement comme à l’embarquement.
    • Tumultueux concours de monde aux abords de l’embarcadère, gens qui partent et gens qui regardent partir, recrutés parmi la population cosmopolite de Bakou. (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. III, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
  2. Lieu de départ d’un bâtiment ou d’un chemin de fer.
    • Je quittai l’embarcadère, remorqué par Bob Schultz et son yacht à moteur We Two, escorté par une vedette de la police américaine, et par le commodore du Morris Yacht Club dans son yacht à moteur. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Le Havre, tout le monde le sait, est une ville de création beaucoup plus récente que Rouen, une ville claire, ouverte, aérée, une ville rectiligne. […]. Le Havre, c’est avant tout l’embarcadère de haute mer, la façade tournée vers le Nouveau Monde. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Aujourd’hui, Monsieur lui fera voir la cathédrale... demain l’embarcadère du chemin de fer... et après-demain, bon voyage, monsieur Dumollet ! (Eugène Labiche et Marc- Michel, Mon Isménie, 1852, scène 1)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.007
Dictionnaire Français