emboucher
étymologie
De bouche, avec le préfixe em-.

verbe

emboucher \ɑ̃.bu.ʃe\ transitif conjugaison (pronominal : s’emboucher)

  1. (musique) Mettre à sa bouche un instrument à vent, afin d’en tirer des sons.
    • Emboucher une trompette, un cor.
    • Ce même Blake avait parfois des accès de douceur assez inattendus ; il embouchait alors le pipeau dont il tirait des airs naïfs ; il avait le tempérament pastoral du Parisien qui soupire après la campagne d’Argenteuil. (Julien Green, William Blake, prophète, dans Suite anglaise, 1972, Le Livre de Poche, page 41)
  2. Munir de quelque chose qu’on met dans la bouche, en particulier à propos d’un mors.
    • Avant de sortir le cheval, le piqueur ou le palefrenier le peigne, le lisse, et, en retirant la couverture, si on le lui ordonne, il en profite pour l’emboucher. (Gabriel Maury, Des ruses employées dans le commerce des solipèdes, Jules Pailhès, 1877)
  3. Emboucher un cheval : Lui mettre un mors dans la bouche.
  4. (argot) Engueuler (mais en moins agressif).
  5. (pronominal) Commencer à passer dans un endroit resserré, en parlant d’un bateau.
  6. (pronominal) (argot) S’engueuler.
  7. (marine) Entrer dans l'embouchure d'une rivière.
  8. (familier) Emboucher quelqu'un : Lui expliquer ce qu'il doit dire ou faire, lui faire la leçon.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.088
Dictionnaire Français