emprunt
étymologie
Déverbal de fr.

nom

SingulierPluriel
empruntemprunts

emprunt \ɑ̃.pʁœ̃\ masculin

  1. Action ou chose qu'on emprunte.
    • Un emprunt à la bibliothèque.
    1. Euphémisme, en parlant de vol, de plagiat.
    • Cet auteur a soin de cacher ses emprunts.
  2. (En particulier) Capitaux empruntés par un particulier, un État, une société financière.
    • Faire un emprunt à la caisse d'épargne.
    • La vie laborieuse, active, toute estimable, toute positive, d'un conseiller d'État, d'un manufacturier de tissus de coton ou d'un banquier fort alerte pour les emprunts, est récompensée par des millions, et non par des sensations tendres. (Stendhal, De l'Amour, 1822, 1re préface de 1826)
    • Mon oncle faisait le bilan des sacrifices de son passé. Ça n’était pas sa faute s’il avait été ruiné dans l’affaire de l’emprunt russe et si les actions des tramways de Shanghai ne valaient presque plus rien. (Jean L’Hôte, La Communale, Seuil, 1957, réédition J’ai Lu, page 16)
    • Le surendettement a fortement augmenté depuis deux ans [...]. Principal accusé: le crédit revolving, ces emprunts qui peuvent se réutiliser au fur et à mesure des remboursements effectués. Bref, des emprunts que l'on ne rembourse jamais et dont les taux dépassent parfois les 20%. (François-Xavier Devetter, Crédit (ir)responsable, dans Libération du 28 avril 2010)
  3. (Figuré) Caractérise une chose artificielle, forcée.
    • Beauté d’emprunt, sourire d’emprunt, vertus d’emprunt, etc.
  4. (linguistique) Mot rapporté d'une langue à une autre ; emprunt lexical.
    • Le mot anglais rendez-vous est un emprunt au français.
synonymes antonymes
traductions
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.019
Dictionnaire Français