entassement
étymologie
(XIIIe siècle) voir entasser, -ment

nom

SingulierPluriel
entassemententassements

entassement \ɑ̃.tas.mɑ̃\ masculin

  1. Action d’entasser ou résultat de cette action.
    • Oui ! sous cet entassement était enfouie Mrs. Paulina Barnett, et, avec elle, Madge, Kalumah, Thomas Black, que l’avalanche avait surpris dans leur sommeil ! (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Ces entassements d’Ossa sur Pélion m’apparaissent alors comme une énorme illusion. (Ernest Renan, Souvenirs d’enfance et de jeunesse, 1883, collection Folio, page 83.)
    • Quant à La Bruyère, […] il n’a pas cru davantage que la beauté des mots fût dans l’entassement des lettres. (Émile Faguet, ''Simplification simple de l’orthographe, 1905)
    • Sur les entassements rocheux […] provenant des poudingues démantelés par l’action glaciaire, le Chêne sessile, espèce xérophile, l’emporte sur le Hêtre même aux expositions N. et W. […] (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises, les associations végétales de la vallée de La Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 158)
  2. (Par hyperbole) Rassemblement d’hommes ou d’animaux dans un lieu trop étroit.
    • L’entassement des prisonniers.
    • L’entassement des bestiaux dans un char.
    • L’entassement des habitants dans les villes.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.025
Dictionnaire Français