enthousiasme
étymologie
Du grec ancien ἐνθουσιασμός.

nom

SingulierPluriel
enthousiasmeenthousiasmes

enthousiasme \ɑ̃.tu.zjasm\ masculin

  1. Émotion extraordinaire de l’âme, qu’on suppose être l’effet d’une inspiration.
    • L'amour, par l’enthousiasme qu'il engendre, peut produire le sublime sans lequel il n'y aurait point de morale efficace. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VII, La morale des producteurs, 1908, p.342)
    • Saül, se trouvant parmi les prophètes, fut saisi du même enthousiasme qu’eux. La Sibylle, dans son enthousiasme, avait prédit que…
  2. Exaltation de l’âme, des facultés, qui accompagne quelquefois et surexcite le travail de l’esprit.
    • Pendant trois ans, c'est un homme à l’enthousiasme éteint, mort à Lomé, qui veillera sans états d’âme sur le retrait de la France d'Afrique : […]. (Stephen Smith & Antoine Glaser, Comment la France a perdu l'Afrique, Éditions Autrement/Calmann-Lévy, 2005, partie 2, §. 1)
  3. Tout mouvement extraordinaire de l’âme qui excite à des actes de courage, de dévouement, etc.
    • On me signale de toutes parts les maux qu'engendrent ces mariages d'argent par quoi s'opère entre les sexes une sélection à rebours substituant de hideux calculs à cet enthousiasme courageux qui est le propre des jeunes amours. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Las, dans le petit monde de l'Université, la probité candide ne mène à rien, et l’enthousiasme pèse peu face aux manœuvres misérables de ceux qui ne reculent devant rien pour faire carrière. (Alexis Liebaert, On achève bien les profs, dans Marianne (magazine), n° 758, 29 octobre 2011, p.85)
  4. Démonstration d’une grande joie, d’une vive allégresse.
    • De toutes parts s'élevaient les acclamations et les cris : « A Paris! » Ces vivats, ces enthousiasmes faisaient contraste avec la froideur, les réserves, les critiques, les refus d'obéissance des maréchaux comme Ney, Lefebvre, Oudinot, Mac-Donald qui, la veille, avaient déclaré à Napoléon qu'un projet de retour sur Paris était une folie. (René Vallery-Radot, La vie de Pasteur, Hachette, 1900, Flammarion, 1941, p.8)
    • Après trois ans de crise, une des denrées qui avaient le plus baissé était la faculté d'enthousiasme du peuple américain. (André Maurois, Chantiers américains, 1933)
    • Ce message rabat-joie fut hué par une partie de la foule mais tempéra quelque peu l’enthousiasme général. (Bertrand M. Roehner, Cohésion sociale: une approche observationnelle, éd. Odile Jacob, 2004, page 150)
  5. Admiration extrême, goût très vif, parfois excessif, pour une personne ou pour une chose.
    • […], et comme les Sex-Appeal-Girls achevaient leur numéro par un grand écart qui suscitait l'enthousiasme, on entendit crier : — Rideau ! (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Les magnifiques music-halls terminaient chaque numéro du programme par un couplet chauvin qui soulevait des scènes d’enthousiasme éperdu ; […]. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 213 de l’éd. de 1921)
  6. (Antiquité) Dans les Mystères de Dionysos, possession par l'esprit divin.
antonymes
traductions
forme fléchie

enthousiasme \ɑ̃.tu.zjasm\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent d’enthousiasmer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent d’enthousiasmer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent d’enthousiasmer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent d’enthousiasmer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif d’enthousiasmer.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français