entrée
étymologie
De entrer.

nom

SingulierPluriel
entréeentrées

entrée \ɑ̃.tʁe\ féminin

  1. Endroit par où l’on entre dans un lieu.
    • L’entrée était d’abord fermée par une chaîne dont les attaches sont encore à leur place. (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • L’entrée d’une ville, d’un port, d’une rade.
    • L’entrée de cette maison est incommode. — Il s’arrêta à l’entrée du bois.
  2. (En particulier) Espace aménagé aux abords d'une résidence pour garer la voiture.
    • L’été n’est pas terminé qu’il est déjà temps de penser à engager un entrepreneur pour prendre en charge le déneigement de l’entrée. (Protégez-vous, 19 septembre 2012)
  3. (Par extension) (salles) Vestibule.
    • Léa retira du placard de l’entrée ses bottillons fourrés à semelle de bois. (Régine Deforges, 101, avenue, 1983)
  4. (analogie) Commencement d’une chose.
    • À l’entrée de l’hiver. — Dès l’entrée du repas.
  5. (Spécialement) (cuisine)
    1. Mets qui se sert au commencement du repas.
      • Les entrées venaient de paraître : des poulardes à la maréchale, des filets de sole sauce ravigote et des escalopes de foie gras. (Émile Zola, Nana, 1881)
      • Le dîner se composait d’une soupe copieuse, d’un bon bouilli et d’une entrée suffisante pour huit personnes. (Gustave Fraipont, Les Vosges, 1923)
    2. (Par extension) Plat principal d’un repas.
  6. (lexicographie) Article élémentaire repéré par un mot ou un groupe de mots, dans un dictionnaire ou une encyclopédie.
    • Ce dictionnaire comporte 50 000 entrées, chacune traitant un mot.
  7. (Littérature) Section d’un journal intime relative à une journée.
    • Les impressions de régularité, d’accélération, de ralentissement, voire de stagnation, suscitées par la lecture du journal s’expliquent non seulement par la fréquence des entrées mais aussi par leur longueur respective. (Marie-Angèle Lovis, Un jurassien en Amérique du Nord: De Cornol à Montréal. Le journal d’Amédée Girard (1893-1897), 2017, Les Presses de l’Université de Montréal)
  8. Action d’entrer.
    • La traversée jusqu’à Cap Stewart, puis l’entrée dans l’Inlet furent facilitées par l’état très lâche des glaces. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Cette entrée fracassante et guillerette de Jamel au petit matin est un fantastique réveil matin. (M. Dumont, Appelez-moi : espérance, page 131, Publibook, 2001)
    • L’entrée d’un vaisseau dans le port. — L’entrée d’un corps de troupes en pays ennemi.
    • L’entrée en scène d’un acteur. — Cet acteur a manqué son entrée.
    1. (astronautique) (vols habités) Fait pour un spationaute de pénétrer dans un véhicule spatial depuis l’espace.
  9. (En particulier) Action d’entrer dans une ville avec pompe, avec solennité.
    • L’entrée triomphale d’une armée dans une ville de l’ennemi.
  10. (Théâtre) Partie d’un balletfigurent de nouveaux danseurs.
    • Entrée de bayadères, de nymphes.
  11. (musique) Momentchaque partie commence à se faire entendre.
    • Quand le chef monta sur l’estrade, le pianiste leva les yeux et lui sourit. Puis il hocha la tête, et l’on entendit le frémissement des violons, la pulsion d’un pouls profond qui annonçait l’entrée du piano. (Michel Benoît, Le Secret du treizième apôtre, Éditions Albin Michel, 2006, chap. 68)
  12. Les premiers débuts dans une société ou un groupe humain.
    • Entrée en exercice, en fonction. — Entrée en séance. — Entrée au collège.
  13. Accès dans un lieu.
    • Le vestibule donne entrée dans toutes les pièces de l’appartement.
  14. Billet permettant de pénétrer dans une salle d’exposition, de spectacle, de conférences.
    • Entrées gratuites. — Entrées payantes.
    • On trouve des entrées à partir de dix francs.
  15. (En particulier) Privilège d’entrer sans payer à un spectacle.
    • Avoir son entrée, ses entrées à la française.
    • Suspendre les entrées de faveur.
  16. (histoire) Privilège d’entrer dans la chambre du roi.
  17. (ellipse) (Désuet) Droit d’entrée.
    • Payer l’entrée d’une barrique de vin.
  18. Admission.
    • Examen d’entrée à l’école Polytechnique, à l’école Centrale.
  19. (info) Donnée récupérée ou injectée dans un programme ou une fonction.
synonymes antonymes
traductions
traductions
forme fléchie

entrée \ɑ̃.tʁe\

  1. Participe passé féminin singulier de entrer.

Entrée
étymologie
(Abréviation) De entrée.

nom

Entrée \ɑ̃.tʁe\ féminin

  1. (info) Touche du clavier permettant de valider une donnée et/ou d'effectuer un retour à la ligne.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.015
Dictionnaire Français