entrelacer
étymologie
 Composé de entre- et de lacer.

verbe

entrelacer \ɑ̃.tʁə.la.se\ transitif conjugaison

  1. Enlacer l’un dans l’autre.
    1. En parlant des choses.
      • Entrelacer des branches d’arbres l’une dans l’autre.
      • Entrelacer les cheveux de rubans, de fleurs, de perles, de diamants.
      • Des branches qui s’entrelacent. — Des chiffres entrelacés.
      • Mais toujours la pensée de l’absente était indissolublement mêlée aux actes les plus simples de la vie de Swann — déjeuner, recevoir son courrier, sortir, se coucher — par la tristesse même qu’il avait à les accomplir sans elle, comme ces initiales de Philibert le Beau que dans l’église de Brou, à cause du regret qu’elle avait de lui, Marguerite d’Autriche entrelaça partout aux siennes. (Marcel Proust, Un amour de Swann, 1913, réédition Le Livre de Poche, page 141)
      • Le fils du pharmacien, petit noceur à figure de cocher, entrelaçait des initiales sur un napperon, et le gros Glaume, veuf à marier, remplissait de laine alternativement magenta et vieil or les quadrillages d’une pantoufle. (Colette, La maison de Claudine, Hachette, 1922, coll. Livre de Poche, 1960, page 79)
    2. (Par extension) En parlant des personnes.
      • Ces martyrs allaient à la mort entrelacés.
      • Au moment du naufrage, ils se tenaient entrelacés.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.019
Dictionnaire Français