errer
étymologie
De l’ancien français errer, venant du latin errare[1].
  • Pour Wartburg, le sens de aller çà et là vient de iterare[2], et le sens de se tromper vient de errare[3].

verbe

errer \e.ʁe\ ou \ɛ.ʁe\ intransitif conjugaison

  1. Vaguer de côté et d’autre ; aller çà et là.
    • Combien de temps encore errèrent-ils ainsi, ballottés sur ces eaux furieuses? (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Pour la première fois je vis ici, dans le Koutei, des karbaux (bœufs) qui paissaient dans les champs ainsi que des troupeaux de porcs qui erraient partout. (Le Tour du monde, Hachette, 1890, vol.60, page 353)
    • (Figuré)Henri posa son porte-plume sur la table et ses regards errèrent au hasard. (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette ↗, Éditions de l’Épi, Paris, 1930)
    • Il laisse errer ses pensées.
  2. (Figuré) Se tromper ; avoir une fausse opinion.
    • Il n’y a personne qui ne puisse errer, qui ne soit sujet à errer.
    • Vous errez dans votre calcul. — Errer dans les principes. Redresser ceux qui errent.
    • M. Georges Gaudion, on en peut juger par cette citation, n’est pas encore tout à fait maître des mots et la nécessité du rythme l’induit à ne pas respecter toujours la syntaxe : en quoi il erre gravement. (Mercure de France, volume 64, 1906)
    • Si je me trompe, laissez-moi errer. (Colette, Sido, 1930, Fayard, page 36)
    • « L’Écriture ne peut errer. Tu crois. Tu es sauvé. » (Julien Green, Moïra, 1950, réédition Le Livre de Poche, page 111)
synonymes
traductions
traductions
  • allemand : umherirren
  • anglais : wander



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français