espagnol
étymologie
De l’espagnol español, lui-même de l'Provençal ancien espaignol, du latin médiéval Hispanus.
voir -ol.

adjectif

SingulierPluriel
Masculinespagnol
\ɛs.pa.ɲɔl\
espagnols
\ɛs.pa.ɲɔl\
Fémininespagnole
\ɛs.pa.ɲɔl\
espagnoles
\ɛs.pa.ɲɔl\

espagnol \ɛs.pa.ɲɔl\

  1. (Géographie) Relatif à l’Espagne, ses habitants, sa culture, sa langue.
    • Je trouvais que cette Athalie de Cuba était trop emphatique, qu’elle manquait d’expression, et parlait le français comme une… fauvette espagnole. (Alphonse Daudet, Le petit Chose, 1868, réédition Le Livre de Poche, page 223)
    • Tous espèrent atteindre l’autre continent, soit en traversant le détroit de Gibraltar, notamment via les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla, soit en empruntant des barques motorisées (pateras ou feloukas) depuis les côtes atlantiques vers les îles Canaries (espagnoles). (Karine Bennafla, Le Maroc : changements et faux-semblants, L’Harmattan, 2011, p. 14)
  2. (Géographie) Relatif à Montigny-le-Guesdier, commune française située dans le département de la Seine-et-Marne.
traductions
nom

espagnol \ɛs.pa.ɲɔl\ masculin (rare au pluriel)

  1. (langues) Une des langues officielles de l’Espagne et de nombreux pays du continent américain.
    • J’ai pris espagnol en seconde langue au collège.
    • Il parle couramment l’espagnol.
    • Spécificité du site : il offre des analyses contrastives entre les espagnols parlés selon les pays de langue espagnole ainsi que des analyses comparées sur des aspects culturels. (site espagnol.paris.iufm.fr)
synonymes traductions
Espagnol
étymologie
De l’espagnol español, lui-même de l'occitan médiéval espaignol. (1080) espan, du latin Spanus, de Hispanus.
voir -ol.

nom

SingulierPluriel
espagnolespagnols

Espagnol \ɛs.pa.ɲɔl\ masculin (pour une femme on dit : Espagnole)

  1. (Géographie) Habitant de l’Espagne ; personne originaire de ce pays.
    • Le comte de Retz est Espagnol, les Guises sont Lorrains. Il n’y a de vrais Français en France, je crois, Dieu me pardonne ! que moi, mon beau-frère de Navarre et toi. (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, vol. I, ch. III ; Calmann Lévy éditeurs, Paris, 1886, page 31)
    • La sobriété et la patience des Espagnols à supporter la fatigue est quelque chose qui tient du prodige. Ils sont restés Arabes sur ce point. L’on ne saurait pousser plus loin l’oubli de la vie matérielle. (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • […] mais ce n’est que le commencement de plus grands malheurs : ces Prussiens, ces Autrichiens, ces Russes, ces Espagnols, et tous ces peuples que nous avons pillés depuis 1804, vont profiter de notre misère pour tomber sur nous. (Erckmann-Chatrian, Histoire d’un conscrit de 1813/4, J. Hetzel, 1864)
    • […] mais la lutte entre les Espagnols et les Flamands se rapproche des territoires que traverse la Dyle, et l’on enlève, une fois de plus, Marie-Marguerite de son monastère pour l’envoyer chez les chanoinesses de Nivelles. (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale/VI, Plon-Nourrit, 1915)
    • Au début de 1925, mon pays vivait depuis déjà quatre ans une de ces aventures coloniales dont il a le secret. De mèche avec les Espagnols, il guerroyait dans le Rif contre un nommé Abd el-Krim, une sorte de terroriste nationaliste marocain. (Jacques Franck, Le spermatozoïde octogénaire: une biographie optimiste, L'Harmattan, 2008, page 13)
  2. (Géographie) Habitant de Montigny-le-Guesdier, commune française située dans le département de la Seine-et-Marne.
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.023
Dictionnaire Français