espalier
étymologie
(XVIe siècle) De l’italien spalliera dérivé de spalla (« épaule »), le sens initial est « treillage de soutien » (voir épauler).

nom

SingulierPluriel
espalierespaliers

espalier \ɛs.pa.lje\ masculin

  1. (agriculture) Rangée d’arbres fruitiers dont les branches sont étendues, couchées, dressées contre un mur et assujetties soit avec des clous, soit par un treillage.
    • Plier, tailler, accommoder un espalier.
    • Des fruits d’espalier.
    • Un espalier chargé de fruits.
    • La pensée se présente à moi d’une manière complexe ; la forme claire ne me vient qu’après un travail analogue à celui du jardinier qui taille son arbre, l’émonde, le dresse en espalier. (Ernest Renan, L’Avenir de la science, pensées de 1848, préface, page iii, 1890)
    • On n’est fort qu’en contrariant la nature. L’arbre naturel n’a pas de beaux fruits. L’arbre produit de beaux fruits dès qu’il est en espalier, c’est-à-dire dès qu’il n’est plus un arbre. (Ernest Renan, Souvenirs d’enfance et de jeunesse, 1883, collection Folio, page 193.)
  2. (Par extension) Le mur qui supporte cette rangée d’arbres.
    • Des arbres en espalier.
    • L’espalier se dégrade.
  3. (sport) Large échelle, généralement en bois, fixée à un mur et utilisée pour des exercices de gymnastique.
  4. (histoire) (marine) Premier rameur de galère.

traductions
traductions
traductions
  • anglais : wall bars
  • espagnol : espalderas
  • italien : spalliera, spalliera svedese, scala per ginnastica



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.018
Dictionnaire Français