essart
étymologie
Du latin exaratus, participe de exaro (enlever, déterrer en labourant).

nom

SingulierPluriel
essartessarts

essart \ɛ.saʁ\ masculin

  1. Terre qu’on a déboisée pour la défricher.
    • Les clairières des forêts calcaires ont la flore des essarts; celles des forêts marneuses ont la flore des ruz marneux. A cette dernière viennent s'ajouter les sceaux de Salomon et les prêles des forêts, le chèvrefeuille à fruits bleus. (Bulletin de la Société neuchâteloise de géographie, vol. 18-19, Neuchâtel, 1907, p. 38)
    • Il semble, d'après les exemples ci-dessus, que le régime juridique de l’essart ne soit pas le même que celui des rizières.(André-Georges Haudricour, La technologie, science humaine: recherches d'histoire et d'ethnologie des techniques, 1988, page 239)
    • L’essart ne permet d'obtenir que quelques récoltes, avant de disparaître sans que l'on ait pu réellement prévoir sa durée de vie ou ses résultats agronomiques. (Pascale de Robert, Apprivoiser la montagne: portrait d'une société paysanne dans les Andes (Venezuela), IRD Éditions, 2001, page 200)
  2. Taillis qu’on défriche après chaque coupe.
synonymes


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.021
Dictionnaire Français