ester
étymologie
(Verbe) Du latin sto devenu, en latin vulgaire estare. En français moderne, le s est prononcé (influence de la graphie), alors qu’historiquement, il est muet, par disparition habituelle de s avant consonne, comme dans espée > épée, estable > étable, estait > était (voir ce dernier mot pour plus de détails).
(Nom) De l’allemand Ester, forgé en 1848 par Leopold Gmelin.

verbe

ester \ɛs.te\ ou \ɛ.te\ intransitif

  1. (just) (rare) Comparaître devant un tribunal.
    • L’esclave (sum. ÌR) a un statut juridique, il a une personnalité juridique, il jouit de certains droits, il peut ester en justice, acquérir des biens, épouser une femme libre, sans que celle-ci entre pour autant dans la condition servile. (Isabelle Klock-Fontanille, Les Hittites, collection « Que sais-je ? », 1998, p. 77)
    • Il est par conséquent préférable d’ester, d’ouïr témoins, avocats, apôtres et huissiers, de discourir ainsi le plus longtemps possible avant que de juger. (Gérard Ansaloni, Les Dix Rouleaux de Touenhouang, Éditions La P’tite Hélène, 2018)
    • Ester en justice, soutenir une action en justice, soit en demandeur, soit en défendeur ; ce que ne peuvent faire les mineurs non émancipés, les personnes frappées d’interdiction, etc.

traductions
  • anglais : appear in court, sue

nom

SingulierPluriel
esteresters

ester \ɛs.tɛʁ\ masculin

  1. (chimie) Molécule obtenue par la réaction chimique entre un alcool ou un phénol et un oxoacide.
    • Fines herbes psychotropiques, notamment silène, spergule et saponaire, concoctées avec ester stéarique de glycérine et jus de coquelicot ranci. Recette infaillible pour susciter hallucinations catachrétiques. (Gabriel Relizan, Les Mouettes volent plus haut que les Hommes, chez l'auteur (Lulu.com), 2011, page 192)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.025
Dictionnaire Français