estomac
étymologie
(XIVe siècle) Du moyen français estomac, de l’ancien français estomac, stomach, du latin stomachus, du grec ancien στόμαχος, dérivé de στόμα.

nom

SingulierPluriel
estomacestomacs

estomac \ɛs.tɔ.ma\ masculin

  1. (anatomie) Organe interne qui, dans le corps de l’être humain ou de l’animal, est destiné à recevoir et à digérer les aliments.
    • Dans l'état de vacuité, la membrane muqueuse de l’estomac est d'une couleur grisâtre. Au moment où les aliments s’accumulent dans le réservoir gastrique, cette membrane devient rose, […]. (Jules Béclard, Traité élémentaire de physiologie humaine, livre 1 : Fonctions de nutrition 4e éd., Paris : chez P. Asselin, 1862, p. 92)
    • Nous, nous attendions confiants, car nous savons que ni la trifluraline, ni la clopyralid, ni la propyzamide ne peuvent intoxiquer les animaux. Même si les lièvres avaient effectivement les estomacs remplis de colza. (Charles Briand, Ma culture biologique, Éditions Cheminements, 2001, p. 86)
    • Les ruminants ont plusieurs estomacs : le rumen, le bonnet ou réseau, le feuillet et la caillette.
    • Avoir l’estomac vide. — Avoir faim.
    • Avoir l’estomac plein. — Être rassasié.
    • Se remplir l’estomac. — Manger sans finesse.
  2. (Figuré) Symbolise le processus de digestion, la capacité à digérer.
    • Et ce pauvre hère, ragaillardi lui aussi par le thé et la bonne chère, traduit alors la reconnaissance de son estomac repu par un concert qui porte la satisfaction générale à son comble. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 32)
    • Avoir un bon estomac, avoir un estomac solide.
    • Ces viandes pèsent sur l’estomac. — Elles sont difficiles à digérer.
    • Avoir un estomac d’autruche. — (familier) Avoir une grande facilité à digérer.
  3. (Figuré) Cran, courage.
    • Avoir de l’estomac. — (familier) Avoir du cran.
  4. (anatomie) Partie extérieure du corps qui correspond au bas de la poitrine et au haut de l’abdomen.
    • J’avais comme une barre à l’estomac, et dans le cerveau quelque chose qui me brûlait. Je fus près de défaillir. (Octave Mirbeau, Lettres de ma chaumière : La Tête coupée, A. Laurent, 1886)
    • […] avec cette chaleur, en pleine nuit, il porte sur le crâne, de guingois, un Borsalino beige, une chemise à pois blancs sur fond noir qui zigzague au bombé de l’estomac […] (Leïla Rezzoug, Douces Errances, L’Harmattan, 1992, p. 45)
    • En s’allongeant sur le dos, l’estomac rentré, et en tirant fort sur la fermeture Éclair, elle parvint à fermer le pantalon. (Elaine Hussey, Sweet Mama’s Café, Mosaïc, 2015, chap. 13)

traductions
traductions
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.007
Dictionnaire Français