estramaçon
étymologie
De l’italien stramazzone, du bas-latin scramasaxus, « sorte d’arme, de couteau » voir scramaison, scramasaxe.

nom

SingulierPluriel
estramaçonestramaçons

estramaçon \ɛs.tʁa.ma.sɔ̃\ masculin

  1. (vieilli) (rare) Tranchant d’une épée.
  2. (vieilli) (rare) (escrime) Coup d’estramaçon, coup de taille.
  3. (Par extension) (histoire) Forte épée de guerre.
    • La claymore écossaise est une sorte d’estramaçon.
    • ''Donc, sous son mantelet emportait sa richesse,/>Sa lyre qui vibrait pour l'hospitalité ;/>Et son estramaçon sans cesse/>Demi-tiré pour sa maîtresse,/>Brandissant pour sa liberté ! (Pétrus Borel, Rhapsodies : Odelette'', 1832)

    • Seulement ils avaient l’air plus gai que de coutume, et on leur voyait à tous reluire quelque arme entre les jambes, une serpe, une cognée, un gros estramaçon, ou le croc d’une vieille hacquebute. (Victor Hugo, Notre-Dame de Paris, Livre dixième, III)
    • Le soir, il n’y avait plus derrière une barricade improvisée qu’une trentaine de combattants, à la tête desquels un homme levait à chaque instant son estramaçon rouge qu’il tenait à deux mains, et qui à chaque fois retombait sur un crâne. (Michel Zévaco, Les Pardaillan, Livre I, ch. VI, 1902-190×, Arthème Fayard, coll. “Le Livre populaire” #23, 1907)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.027
Dictionnaire Français