estran
étymologie
Du néerlandais stranghe (« la grève »).

nom

SingulierPluriel
estranestrans

estran \es.tʁɑ̃\ masculin

  1. (Biogéographie) (Écologie) (hydrobiologie) (marine) Bande de terre qui est couverte à marée haute et découverte à marée basse ; zone de marnage. Il est divisé entre slikke et schorre.
    • Les mangroves sont des écosystèmes forestiers couvrant près des trois quarts des côtes tropicales, où leur capacité à s’adapter leur permet de prospérer dans des estrans soumis aux variations des courants marins, des flux sédimentaires et de la salinité. (Étonnantes et précieuses mangroves ↗ publié dans Humanité et Biodiversité le 17 janvier 2015)
    • Elle regarde les vagues et l’écume molle et irisée qui s’abat sur l’estran. (Laurent Mauvignier, Continuer, Les éditions de minuit, 2016, p. 37)
  2. (marine) Différence entre le plus haut et le plus bas niveau de la mer visible en fonction de la marée en un point précis.
    • Dans l’Aven, l’estran est de six mètres.
  3. (cartographie) Partie de la surface terrestre alternativement immergée ou émergée par suite de la marée astronomique, limitée par les plus grandes hautes mers et les plus grandes basses mers.
synonymes
traductions
traductions
  • allemand : Gezeitenhub



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.006
Dictionnaire Français