expulser
étymologie
Du latin expulsare.

verbe

expulser \ɛks.pyl.se\ transitif conjugaison

  1. Chasser quelqu’un d’un lieu, d’un pays où il était établi, d’un bien dont il était en possession.
    • Les juifs furent expulsés de Bretagne et ceux qui n'obtempérèrent pas assez vite furent massacrés. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Il paraît même que l'administrateur peut expulser une femme du Congo sous prétexte que sa conduite est susceptible de nuire au prestige des Blancs... (Georges Simenon, Le Blanc à lunettes, ch. VIII, Gallimard, 1937)
    • Il y avait deux royaumes : celui de Dieu et celui du monde, et ces deux royaumes s’expulsaient l’un l’autre du cœur de l’homme ; et ces garçons qui blasphémaient le Christ, rétablissaient sans le savoir un ordre invisible. (Julien Green, Moïra, 1950, réédition Le Livre de Poche, page 196)
    • Au beau milieu du mouvement syndicaliste révolutionnaire, suite à une campagne menée par le Journal de Genève qui l'accusait d'être un "gréviculteur", le Département genevois de justice et police décida même d’expulser Bertoni du canton. (Giovanni Casagrande, « Mises en fiches du début du siècle : le cas de Luigi Bertoni », dans Cent ans de police politique en Suisse, 1889-1989, Association pour l'étude de l'histoire du mouvement ouvrier & Éditions d'En-Bas, 1992, note 29 page 74)
  2. Exclure d’une société, d’une compagnie, etc.
    • Il fut honteusement expulsé de ce cercle.
  3. (Médecine) Pousser au dehors, faire évacuer.
    • Expulser des gaz.
    • Le calcul fut expulsé à la suite d’une crise hépatique.
synonymes
traductions
traductions
  • anglais : expel ; evict (d'un appartement, d'une maison)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.003
Dictionnaire Français