extase
étymologie
Du latin ecstasis emprunté au grec ἔκστασις.

nom


extase \ɛk.stɑz\ ou \ɛk.staz\ féminin

  1. Ravissement d’esprit qui, par une contemplation intense, transporte un être hors de la vie des sens.
    • Cette sainte avait les yeux levés au ciel, en extase. Toutes ses douleurs parurent suspendues, toute sa vie se rassembla sur sa bouche ; ses lèvres s’entrouvrirent. (François-René de Chateaubriand, Atala, ou Les Amours de deux sauvages dans le désert)
    • Pendant que le nouveau venu se débitait à lui-même ce monologue, un autre cavalier, […], s’arrêtait et demeurait aussi en extase devant l’enseigne de la Belle-Étoile. (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre IV)
    • Dans cette église, je vis un spectacle qui me frappa : c’était une vieille femme qui rampait sur les genoux, de la porte vers l’autel ; elle avait les bras étendus en croix, roides comme des pieux, la tête renversée en arrière, les yeux retournés et ne laissant voir que le blanc, les lèvres bridées sur les dents, la face luisante et plombée ; c’était de l’extase poussée jusqu’à la catalepsie. Jamais Zurbaran n’a rien fait de plus ascétique et d’une ardeur plus fiévreuse. (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • ''Quand il jette en dansant son bruit vif et moqueur,/>Ce monde rayonnant de métal et de pierre/>Me ravit en extase, et j’aime à la fureur/>Les choses où le son se mêle à la lumière. (Charles Baudelaire, Les Bijoux'')

  2. (Médecine) Vive exaltation qui suspend la sensibilité et la volonté.
  3. (Figuré) Vive admiration, plaisir extrême qui absorbe tout autre sentiment.
    • Il la couvrait avidement de caresses, murmurait les mots d’amour les plus doux, et tous deux se perdaient dans une extase furieuse et passionnée. (Out-el-Kouloub, Nazira, dans Trois contes de l’Amour et de la Mort, 1940)
    • François se dévoyait auprès des filles publiques, […]. On dit que ces professionnelles ont des charmes secrets, des recettes magiques pour exaspérer la volupté de leurs clients et leur procurer des extases sans pareilles. (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954)

traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.016
Dictionnaire Français