féerie
étymologie
 Composé de fée et de -erie .
faerie.

nom

SingulierPluriel
féerieféeries

féerie \fe.ʁi\ ou \fe.e.ʁi\ féminin (orthographe traditionnelle)

  1. Art des fées.
    • Il fut transporté à Babylone par art de féerie.
  2. Monde merveilleuxfigurent les fées, les génies, etc.
    • Le merveilleux de la féerie. Introduire la féerie dans un opéra, dans un poème.
  3. Pièce de théâtre où figurent les fées, les démons, les enchanteurs.
    • Ce théâtre donne de belles féeries.
    • Que ne trouve- t-on pas dans les greniers ?… […] Des restes d’une féerie de salon, la toque du Prince Charmant, la houlette de la bergère […] (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 83.)
  4. (Par extension) Pièce qui est montée avec des machines et un grand luxe de mise en scène.
    • On eût dit l’immense décor de glaces d’une féerie, dressé tout exprès pour cette fête de la lumière ! (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
  5. (Figuré) Très beau spectacle.
    • C’est une féerie, une fantasmagorie de couleurs à donner la jaunisse à la Loïe Fuller, à faire sembler ternes les célèbres fontaines lumineuses. (Gustave Fraipont, Les Vosges, 1895)
    • Stamboul illuminé chaque soir, le Bosphore éclairé aux feux de Bengale, les dernières lueurs de l’Orient qui s’en va, une féerie à grand spectacle que sans doute on ne reverra plus. (Pierre Loti, Aziyadé, 1879)
    • Les cadrans bleus, mauves et rouges des instruments avec leurs divisions de radium forment curieusement le décor d’une scène de féerie enfantine aux teintes vives. (Jean Mermoz, Mes vols, Flammarion, 1937, p. 133)

traductions
  • allemand : Märchenland, Feenland
  • anglais : fairyland



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.003
Dictionnaire Français