féminiser
étymologie
voir féminin, -iser.

verbe

féminiser transitif conjugaison

  1. (grammaire) Faire du genre féminin.
    • Feminiser. v. act. Terme factice dont on ſe ſert en parlant de l’affectation de ceux qui veulent rendre feminins des mots qui originairement ſont maſculins, comme affaire, navire, foudre, comète, &c. Le genie de noſtre langue est de feminiſer les mots autant que l’on peut. (Antoine Furetière, Dictionnaire universel contenant généralement tous les mots françois, tant vieux que modernes, et les termes de toutes les sciences et des arts, 1690 (posthume) [https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k50614b → consulter cet ouvrage], [https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k50614b/f843 article « Feminiser »])
    • Il y a deux genres, le genre noble, pour les hommes, et le genre non noble, pour les femmes et les animaux mâles ou femelles. En disant d'un lâche qu'il est une femme, on masculinise le mot femme; en disant d'une femme qu'elle est un homme, on féminise le mot homme. (Chateaubriand, « Langues indiennes », dans Voyage en Amérique, en recueil dans les Œuvres complètes de Chateaubriand, tome 2 , Paris : chez Lefèvre, 1836, page 72)
    • Derrière la bannière de leur secrétaire perpétuel, Hélène Carrère d’Encausse – qui refuse de féminiser son titre (et d’en parler avec Le Monde) –, les sages du quai de Conti ne sont pas unanimes sur tous les aspects d’une hypothétique réforme. (Ecriture inclusive : malaise à l’Académie française)
    • Pas question de féminiser les dénominations professionnelles. […]. Pendant quelques années encore, on peut écrire sans rire que «le ministre est enceinte», c’est ce qu’on appelle une syllepse, le sens l’emportant sur l’accord grammatical. (Claire Devarrieux, Faites entrer la préfète, dans Libération n°11658 du 22 novembre 2018, page 27 (2e colonne))

      se féminiser transitif

  2. (Figuré) Prendre un extérieur féminin.
    • « Zazifié », le très prestigieux terme germanique s’apprivoisait, se féminisait. Il n'y aura sans doute jamais de roman de formation pour femmes : ça concerne la formation ritualisée des hommes, celle qui s'édifie de girons en girons, pour fabriquer un mannequin d'homme comme tous les autres. (Catherine Clément, Bildoungue: une vie de Freud ?, éd. C. Bourgois, 1978, p. 13)
    • Son visage se féminise.
  3. (Par extension) Prendre le caractère féminin.
    • Pour que la comédie moderne achevât, en effet, de naître, il fallait qu'avant tout la comédie classique se féminisât... en quelque sorte. Il fallait que la femme y jouât, comme personne morale, un rôle égal en importance à celui qu'elle joue dans la société. (Ferdinand Brunetière, 'Les époques du théâtre français (1636-1850), Hachette, 1892, p. 239)
antonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français