fête
étymologie
De l’ancien français feste, du latin festum avec passage du neutre pluriel au féminin singulier.

nom

SingulierPluriel
fêtefêtes

fête \fɛt\ féminin

  1. (religion) Jour consacré particulièrement à des actes de religion, cérémonies religieuses par lesquelles on célèbre ce jour.
    • Les fêtes religieuses de l’antiquité.
    • Les païens célébraient la plupart de leurs fêtes par des sacrifices et des jeux.
  2. (En particulier) (christianisme) Célébration du service divin en commémoration de quelque mystère, ou en l’honneur de quelque saint.
    • Nous avons, en effet, de lui, un sermon composé pour le jour de l’Ascension et prononcé dans la ville d’Antioche avant son épiscopat et il n'y a aucun motif de prétendre que cette fête ait été célébrée un autre jour que le quarantième après Pâques, par conséquent un jeudi. (Jacques Archatzikaki, Étude sur les principales fêtes chrétiennes dans l'ancienne Église d'Orient, éd. Fr. Weber, 1904, page 109)
  3. (En particulier) Jour de la fête du saint dont une personne porte le prénom.
    • Souhaiter une bonne fête à quelqu’un.
  4. Réjouissances publiques qui se font en certaines occasions extraordinaires. — Note d’usage : Dans ce sens, on l’emploie souvent au pluriel.
    • Cheikh Gaafar se montra généreux pour la dot et les cadeaux. Il fit célébrer de belles fêtes pour le mariage […]. Le village entier fut en liesse. (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans "Trois contes de l’Amour et de la Mort", 1940)
    • C’est une fête de quartier, une petite fête discrète pour pauvres, organisée à la bonne franquette en marge du quai, dans une faible lueur orangée. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • À Saint-Georges, un hôtel possédait une magnifique piscine, où je vis plusieurs fêtes nautiques. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • L’arrivée du steamer est une fête pour les marchands danois exilés dans cette localité, qu'aucun fil télégraphique ne relie au reste du monde ; […]. (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 34)
    • Les fêtes de roses qui se multipliaient, surtout autour de Paris, à Brie-Comte-Robert ou Grisy-Suisnes, en Brie, à Fontenay-aux-Roses, et ailleurs, étaient plus proches de la kermesse que de la mondanité. (François Joyaux, La rose, une passion française (1778-1914), Éditions Complexe, 2001, page 177)
  5. Réjouissances qui se font dans des assemblées particulières.
    • Fête de famille. — C’est un homme que l’on se dispute, il n’y a pas de fête sans lui.
    • Vous serez tous de la fête.
  6. (Suisse) (CA) Anniversaire (fête annuelle du jour de la naissance d’un individu).
synonymes
traductions
forme fléchie

fête \fɛt\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de fêter.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de fêter.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de fêter.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de fêter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de fêter.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.015
Dictionnaire Français