faire la fête
étymologie
 Composé de faire et de fête. La locution verbale s’explique par le fait que fêter a pris le sens spécifique de « célébrer » et est réticent à un usage intransitif alors que le joli festoyer est en train de sortir de l’usage et que festiner est totalement désuet, le verlan teufer offre une alternative moderne à ces anciens verbes.

locution verbale

faire la fête \fɛʁ la fɛt\ (se conjugue → voir la conjugaison de faire)

  1. Se divertir ; s’amuser.
    • Comme tous les samedis soirs, on va sûrement faire la fête.
    • Ce sommeil qu’ils étalaient devant nous toute une journée, ces mystérieuses façons de complices, cet air, enfin, d’hommes qui ont « fait la fête » toute la nuit, piquaient notre curiosité, et nous faisaient désirer des désirs que nous ne connaissions pas encore. (Valery Larbaud, Fermina Márquez, 1911, rééd. Le Livre de Poche, page 33)

      faire la fête à — (familier)

  2. Taquiner, en faire voir de toutes les couleurs.
    • Dès qu’elle rentre à la maison, elle fait la fête au chien.
  3. Agresser ; tabasser ; passer à tabac.
    • Il m'expliqua prolixement, […] ; qu'on ne devait s'attendre à rien d'autre de la part d'un pareil fumier ; que la seule riposte convenable, lui Poirson m’en fichait son billet, c'était, un soir, de s'embusquer au coin d'une rue, d'y guetter Jean-Loup et de « lui faire sa fête ». (Jean Dutourd, Henri ou l'éducation nationale, Éditions Flammarion, 1983, chap. 8)
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.014
Dictionnaire Français