faire les yeux doux
étymologie
 Composé de faire, yeux et doux.

locution verbale

faire les yeux doux \fɛʁ lɛ.z‿jø du\ intransitif (se conjugue → voir la conjugaison de faire)

  1. (familier) Entreprendre une séduction par des regards.
    • Si jamais un homme de quelque âge, de quelque rang que ce soit, avait dit Dumay, parle à Modeste, la lorgne, lui fait les yeux doux, c’est un homme mort, je lui brûle la cervelle et je vais me mettre à la disposition du Procureur du Roi, ma mort la sauvera peut-être. (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • […], et le bellâtre à tête plus ou moins simiesque, bovine, équine, porcine, corvidée ou batracienne, — toute la lyre esthétique ! — exulte devant son miroir, se tient pour la copie la plus parfaite de l’Antinoüs, et se fait a lui-même les yeux doux. (Auguste Dietrich, 31 décembre 1911, « Préface » de Fragments sur l'histoire de la philosophie, par Arthur Schopenhauer, Paris : Librairie Félix Alcan, 1912, p. 12)
  2. (Figuré) (Par analogie) Chercher à attirer les faveurs de quelqu’un.
    • Les coopératives ont été longtemps dénoncées comme n’ayant aucune utilité pour les ouvriers ; depuis qu’elles prospèrent, plus d’un politicien fait les yeux doux à leur caisse […]. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, chapitre V, La grève générale politique, 1908, page 208)
    • Beaucoup d’élus auraient fait les yeux doux à une entreprise cherchant à s’implanter sur leur commune avec la perspective de créer des milliers d’emplois. (Chartres, la ville qui a fermé la porte à un géant du e-commerce et ses 2000 emplois à la clé)
synonymes


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.016
Dictionnaire Français