fanfarer
étymologie
(XVIe siècle) dénominal#fr|Dénominal de fanfare#fr|fanfare.

verbe

fanfarer \fɑ̃.fa.ʁe\ transitif

  1. Célébrer par des fanfares.
    • Ne faisant que s’entre-regarder, faire fanfarer leurs trompettes, et bruire leurs tambours. (Sully, t. II, page 241, cité dans Glossaire français)
    • Puis chanteront en chœur leurs poëtes élus, Qui, tourmentant à froid leur nullité notoire, Viennent, après un air, fanfarer la victoire. (Auguste Marseille Barthélemy dans le Dictionnaire de Dochez, 1860)
    • Fanfarez toujours, fanfarez encor,
      Ce monstre livide, aux grandes oreilles,
      Au nez tout honteux de se montrer nu,
      Fanfarez en chœur le grand Gaudéru !
      (Gustave Mathieu, Parfums, chants et couleurs, Monsieur Gaudéru, prologue, I, royale fanfare ; Imprimerie Louis Perrin, Lyon, 1873, page 268.)
    • Tous ces tours et rubriques n’empêchaient pas Césarin de vanter et fanfarer à tout propos son honnêteté, sa probité. (Albert Cim, Césarin, histoire d’un vagabond, 1897)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.007
Dictionnaire Français