fantastiquer
étymologie
(XVIe siècle) Si philosopher c’est doubter, à plus forte raison niaiser et fantastiquer, comme je foys [fais], doibt estre doubter. (Montaigne, II, 03)
 Composé de fantastique et de -er.

verbe

fantastiquer \fɑ̃.ta.sti.ke\

  1. (intransitif) Imaginer selon sa fantaisie.
    • […] on compare le récit d’Aurore et les essais similaires des écrivains français qui fantastiquaient à qui mieux mieux dès 1830 […] (Thérèse Marix-Spire, Les Romantiques et la musique)
  2. (transitif) Donner la sensation du fantastique.
    • Je frissonne toute à entrer en contact physique avec des bêtes ou avec la simple vision d’elles. Les bêtes me fantastiquent. Elles sont le temps qui ne se ne se compte pas. (Clarice Lispector, Água viva, 1981)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.032
Dictionnaire Français