fatuité
étymologie
Emprunté au latin fatuitas, dérivé de fatuus qui a donné fat#fr-adj|fat.

nom

SingulierPluriel
fatuitéfatuités

fatuité \fa.tɥi.te\ féminin

  1. Manière de parler et d’agir de celui qui est fat.
    • Les traits de l’abbé captif et ses manières offraient un mélange fantasque d’orgueil blessé, de fatuité chiffonnée et de terreur évidente. (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • […], mais La Brière redoutait cette entrevue, et Canalis y marchait avec une confiance pleine de fatuité. (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Il la regardait avec une confiance qui venait moins de la fatuité commune à tous les amants que d’un besoin de dignité régulière qui était en lui. Il croyait en elle par préjugé d’éducation forte et d’intelligence simple. (Anatole France, Le Lys rouge, 1894, réédition Le Livre de Poche, page 67)
    • « Après tout, j’ai peut-être mal interprété ce regard ; et n’ai-je pas comme tout le monde ma part de fatuité naturelle ? » (Valery Larbaud, Fermina Márquez, 1911, réédition Le Livre de Poche, pages 194-195)
    • Lui que j’ai connu si sûr de lui-même, d’une fatuité toute naturelle, conscient de son bon droit, […], le voici devant moi presque timide […], tel un petit garçon qui craint d’être grondé. (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette ↗, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 161)
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.003
Dictionnaire Français