faubourg
étymologie
De l’ancien français forsborc, lui-même issu du latin foris et de borc (« bourg »). Réécrit faux-bourg (Dictionnaire de l’Académie Française, 1694) sous l’influence du latin falsus burgus[1].
(ca. 1200) forborc[2] et forsborc[1].

nom

SingulierPluriel
faubourgfaubourgs

faubourg \fo.buʁ\ masculin

  1. (Géographie) Partie d’une ville qui est au-delà de ses portes et de son enceinte.
    • Les défenseurs, après avoir perdu les faubourgs, manquant d’eau, furent obligés de capituler. (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • Mais nous sommes déjà dans les faubourgs. Les maisons s'espacent, se reculent, s'adossent à la rivière ou à la montagne. (Jean Giraudoux, Retour d'Alsace - Août 1914, 1916)
  2. (Par extension) Quartier d’une ville qui était anciennement un faubourg.
    • Or nous avions fini, tout en conversant, par arriver faubourg du Temple, où des filles, à l'entrée du passage, racolaient. (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Aux terrasses des brasseries, échelonnées du faubourg Montmartre, à la rue Drouot, de larges gouttes s'écrasaient sur le sol. (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette ↗, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 9)
    • D'un côté l'arôme familial d'un arabica feutré, de l'autre le remugle oppressant du graillon des faubourgs de Birmingham.
      D'un côté le bon goût français, de l'autre l’empiffrerie britannique.
      (Philippe Trétiack & Pierre Antilogus, « Diététique », dans Europe, peut-on vraiment faire confiance à des étrangers : le premier dictionnaire du chauvinisme français, éd. Rivages , collection Rivages/Humour, 1989)
  3. (Par extension) Ensemble des habitants d'un de ces lieux.
    • On a entendu le tambour , au son duquel on a vu entrer une partie nombreuse du faubourg Montmartre , portant le buste de Désilles, entouré de drapeaux et de lauriers. (M. Dugour, École de Politique, du Collection, par Ordre de Matières, des discours, des opinions, des déclarations et des protestations de la minorité de l'assemblée nationale, pendant les années 1789, 1790, et 1791, vol. 11 : Projets de Constitution, Paris : chez Gattey, 1791, notes, p. LXVIII)
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français