feint
étymologie
voir feindre.

nom

SingulierPluriel
feintfeints

feint \fɛ̃\ masculin

  1. Peinture qui imite le marbre.

adjectif

SingulierPluriel
Masculinfeintfeints
Fémininfeintefeintes

feint \fɛ̃\

  1. Simulé.
    • Le journaliste n’avait guère envie de trinquer. Il lui fallait cependant, à peine de se singulariser, accepter avec une joie feinte l’offre qu’on lui faisait. (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Fantômas, 1911, Éditions Robert Laffont, Bouquins, tome 1, page 1064)
    • Peu à peu, d’ailleurs, Anne constatait que ce qui avait pu, à l’égard de ces lettres, être originairement chez Galswinthe détachement feint devenait indifférence réelle. (Pierre Benoit, Mademoiselle de la Ferté, Albin Michel, 1923, Cercle du Bibliophile, page 91.)
    • L'homme argue de son droit avec une suffisance presque impertinente, une humilité feinte qui voile une ironie bien claire : […]. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Une amitié feinte.
    • Une feinte réconciliation.
    • De feintes caresses.
  2. (architecture) Porte feinte, colonne feinte, fenêtre feinte, etc. — Représentation d’une porte, d’une colonne, etc., que l’on fait pour la symétrie ou pour l’agrément.
forme fléchie

feint \fɛ̃\

  1. Participe passé masculin singulier de feindre.
  2. Troisième personne du singulier du présent de feindre.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français