fellation
étymologie
Du latin fellatio du même sens, dérivé de fello.

nom


fellation \fe.la.sjɔ̃\ ou \fɛ.la.sjɔ̃\ féminin

  1. Pratique sexuelle consistant à sucer et lécher le pénis.
    • On sollicite d’elles aussi souvent la masturbation que la fellation. (Dr Caufeynon et Jean Fauconney, L’onanisme chez l’homme : causes, formes, procédés, conséquences, 1902, Nouvelle librairie médicale (Paris))
    • Il n’y a sorte d’irrumation, de fellation, et de tout ce que nostre Langue ne sçauroit, grâces à Dieu, exprimer sans barbarie, qu’il ne luy face commettre : toutes les postures les plus contraintes y sont représentées. (François de La Mothe Le Vayer (1588-1672), Hexaméron rustique, ou les Six journées passées à la campagne entre des personnes studieuses, 1670, I. Liseux (Paris) (éd.), édition 1875)
    • Les Romains disposaient d’un verbe spécial — irrumare — pour la pénétration orale, une activité considérée comme appropriée par les hommes dignes de ce nom. La fellation était généralement jugée comme un acte « passif » et donc méprisable. (Une histoire de l’homosexualité, collectif, Seuil, 2006, ISBN 2020881357, p. 53)
    • J’en savais long désormais sur les appétits amoureux de l’Empereur. Je savais qu’il préférait de beaucoup l’irrumation à la fellation, et l’irrumation à la copulation proprement dite. (Nick Tosches, Sous Tibère, traduit de l'anglais (USA) par Héloïse Esquié, éd. Albin Michel, 2017, chap. 3)
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français