fermail
étymologie
 Composé de fermer et de -ail.

nom


fermail \feʁ.maj\ masculin

  1. (vieilli) Agrafe, boucle, broche tenant fermé un vêtement, une ceinture, etc.
    • Son costume se compose d'une mitre précieuse, imitant un décor de broderies de perles, et d'une chape à bords orfrayés, recouvrant une tunique à larges manches, retenue au niveau de la poitrine par un gros fermail. (Didier Rykner, La sculpture du XVe siècle en Franche-Comté de Jean sans Peur à Marguerite d'Autriche (1404-1530), Édition des Amis des musées du Jura, 2007, p. 121)
  2. (vieilli) Fermoir d’un livre.
    • Maître Huylten agrafa le fermail de sa bible, …. (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842 )



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.007
Dictionnaire Français