fermenter
étymologie
Du latin fermento.

verbe

fermenter \fɛʁ.mɑ̃.te\ intransitif conjugaison

  1. (didactique) Être en fermentation.
    • Le jus contient, en outre du principe sucré, une foule de matières étrangères dont quelques-unes sont susceptibles de fermenter et d’altérer le sucre. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 125)
  2. (Figuré) S’agiter ou bouillonner, en parlant des esprits, des passions dangereuses.
    • Les colères entassées fermentant dans le silence depuis vingt ans, grondaient de toutes parts ; la pensée se déchaînait, les livres qui d’ordinaire n’entraient en France que secrètement, commençaient à s’éditer à Paris. (Louise Michel, La Commune, Paris : P.-V. Stock, 1898, p. 10)
    • Depuis l’arrestation de Condé, la haine avait fermenté. Les colères, un instant comprimées, éclataient maintenant. (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
    • C'est cette « pensée de derrière » qui est à l'origine de toutes les révolutions. Elle fermente pendant des mois, puis éclate subitement. (Pierre Bettencourt, Le littrorama ou Le triomphe de la roue libre, livre 1, Deyrolle Éditeur, 1996)

traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français