fermeture
étymologie
Du latin firmatura.

nom

SingulierPluriel
fermeturefermetures

fermeture \fɛʁ.mə.tyʁ\ féminin

  1. Dispositif qui sert à fermer.
    • La fermeture d’une porte, d’un meuble, d’un tiroir.
  2. Action de fermer, de clore.
    • Puis, la réserve se transforma en opposition ouverte lorsqu'ils s'aperçurent que chaque ouverture d'école française était accompagnée de la fermeture d'écoles coraniques et de zâouïas. (Mohamed Seghir Feredj & ‎Chikh Bouamrane, Histoire de Tizi-Ouzou et de sa région: des origines à 1954, Éditions Hammouda, 1999, p.215)
    • La fermeture d’un musée, d’un jardin public.
    • Arriver après la fermeture des portes.
    • La fermeture d’un magasin, d’un théâtre, se dit d’un magasin qui cesse de vendre, d’un théâtre qui cesse de donner des représentations.
    • La fermeture d’une chapelle, l’interdiction d’y célébrer le culte.
    • Ce premier élément est central pour expliquer et justifier l’ouverture ou la fermeture d’une frontière. (Frédéric Dessberg, Frédéric Thébault, Sécurité européenne : frontières, glacis et zones d’influence: De l’Europe des alliance à l’Europe des blocs (fin XIXe siècle-milieu XXe siècle), 2007)
  3. (Mathématiques) Opération sur un ensemble dont le résultat en fait toujours partie.
  4. (prog) Opération sur une fonction permettant de ne pas pouvoir l’utiliser globalement.
synonymes
traductions
traductions
  • allemand : Geschäftsschluss
  • anglais : closing

traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français